Menu

L’objectif ne saurait mentir

Lonesome n°1

« En voyant l’aveuglement et la misère de l’homme, en regardant l’univers muet et l’homme sans lumière, abandonné à lui-même, et comme égaré dans ce recoin de l’univers, sans savoir qui l’y a mis, ce qu’il y est venu faire, ce qu’il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j’entre en effroi comme un homme qu’on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s’éveillerait sans connaître où il est, et sans moyen d’en sortir. Et sur cela j’admire comme on n’entre point en désespoir d’un si misérable état. Je vois d’autres personnes auprès de moi, d’une semblable nature : je leur demande s’ils sont mieux instruits que moi, ils me disent que non ; et sur cela, ces misérables égarés, ayant regardé autour d’eux, et ayant vu quelques objets plaisants, s’y sont donnés et s’y sont attachés. Pour moi, je n’ai pu y prendre attache, et considérant combien il y a plus d’apparence qu’il y a autre chose que ce que je vois, j’ai recherché si ce Dieu n’aurait point laissé quelque marque de soi. »
Blaise Pascal—Les Pensées ; Section XI.

 

Lonesome n°2

Titre : Jean-Michel Héniquez
Triptyque , photos,  21 x 29,7 cm
Cette  première œuvre est dédiée à Joseph Kosuth. Dès les années 1960, ce dernier décide de substituer aux objets d’art des énoncés auto-référentiels, c’est-à-dire qui décrivent leur propre matérialité et leur propre nature. Ici le premier volet du triptyque « Méduse d’ADN » introduit « l’objet », le deuxième « Nu » sa représentation et le troisième « Sans titre » sa définition selon le « Dictionnaire de la pensée de Voltaire par lui-même ». (Voltaire, René Pommeau, Emmanuel Le Roy Ladurie).

 

Lonesome n°3

Titre :  5607249

Tableau,  20 x 27 cm
La seconde œuvre de cette section est un hommage à Roman Opalka, né à Hocquincourt dans la Somme et mort en 2011 près de Rome. En 1965, il décide de matérialiser l’écoulement du temps. Sur des toiles peintes en noir initialement, il trace méthodiquement des chiffres blancs par ordre croissant. 1, 2, 3, 4… Il s’arrête lorsque la toile est remplie de chiffres, se prend en photo et passe à une autre toile en ajoutant chaque fois un peu plus de blanc à la couleur de fond du tableau.  Aujourd’hui, après sa mort, le blanc des chiffres et le blanc du fond se confondent, rendant illisibles les traces du temps.

 

 

Lonesome n°4

Titre : Vanités contemporaines
Diptyque , photos,  21 x 29,7 cm
Cette œuvre est la juxtaposition de deux photos. La première est extraite de l’installation « Les livres ne sont pas faits pour être jetés » (JMH, 2008). La seconde « The falling man » a été faite le 9/11 par R. Drew.

« Qui nous a donné l’éponge pour effacer l’horizon tout entier ? Qu’avons-nous fait, de désenchaîner cette terre de son soleil ? Vers où roule-t-elle à présent ? Vers quoi nous porte son mouvement ? Loin de tous les soleils ? Ne sommes-nous pas précipités dans une chute continue ? Et cela en arrière, de côté, en avant, vers tous les côtés ? Est-il encore un haut et un bas ? »
Friedrich Nietzsche—Le Gai Savoir.

 

Lonesome n°5

Titre : Suite géométrique
Polyptyque , 37 photos,  6,5 x 4,4 cm
37 images se succèdent, toutes prises en septembre de chaque année depuis 1975. L’accrochage dessine une ligne du temps. Les espaces qui séparent chacune des photos suivent une suite géométrique. Leur largeur calculée  tendant vers zéro, évoque ainsi notre propre finitude. On peut y voir la volonté  de traduire visuellement le temps en espace et de poser la question de « l’identité ».

« Chaque fois, il faut qu’il y ait un pas en avant (…) Cependant je dois continuer… Je suis face à la falaise et il me faut avancer. C’est impossible n’est-ce pas. Pourtant on peut avancer. Gagner quelques misérables millimètres ».
Samuel Beckett—Entretien.

Lonesome n°6

Texte : C’est de la vie qu’il faut partir
Ce texte est formé de lettres ayant la même hauteur que les photos. Elles prolongent formellement la ligne induite par celles-ci. Le sens est ambigu. Il oscille.

Lonesome n°7

Titre : Écho
Vidéo (1 min 55 s)
Écho est amoureuse de Narcisse qui ne voit que lui dans la mare. Elle est condamnée à perdre sa voix et ne plus répéter que ce qu’elle entend. La vidéo est formée de 37 images d’un narcisse sélectionnées parmi celles prises régulièrement durant plus d’une semaine. Chaque point de changement physique de la photo dans la « Suite géométrique » correspond à un point de changement temporel dans le film. Convertissant cette fois l’espace en temps, un espace d’un mm a une durée d’une image. Suivant la suite, la première photo apparaît à 100 images, la seconde à 504 images, etc…On a donc une transformation où la 37ème et dernière photo apparait à 4839 images. L’ensemble a été ensuite réduit à une minute et cinquante-cinq secondes.

Lonesome n°8

Titre : Tentative(s) de portrait(s)
Ensemble de carnets (20,7 x 14,5 cm), (dimension variable)
Visages et portraits sont face à face.

Page 2 : Titre
Page 4 : Max Beckmann, Self-Portrait on Yellow Ground with Cigarette, 1923 Museum of Modern Art, NY
Page 6 : Paul Klee, Portrait of an Artist 1927 Museum of Modern Art, NY
Page 8 : Waltercio Caldas Mirror of Light 1974 Museum of Modern Art, NY
Page 10 et 11: Autoportrait / Antonin Artaud, Autoportrait 1946 Musée National d’art moderne, Paris
Pages 15 et 16 : Robert Morris, Untitled 1968 Museum of Modern Art, NY /  Diego Vélasquez, Vénus à son miroir 1644 National Gallery, Londres
Pages 19 et 20 : Diego Vélasquez, Les Ménines 1656 Museo del Prado, Madrid / Autoportrait

Pages 21, 22, 23 : Triptyque : Autoportraits
Pages 24 : Autoportrait au nouveau monde

Lonesome n°9

Titre :  La Cène
Photo.
Musée de Picardie. Six personnages à gauche. L’un d’entre d’eux semble s’éclipser. Six personnages à droite. Les pieds des protagonistes sont alignés. L’ensemble évoque le tableau de Tiepolo : « il mondo nuovo » mais ici tout le monde regarde les deux enfants sur un autre sol regardant un nouveau monde. Celui qui se prépare.

Lonesome n°10

Titre  : Fin de partie ou la pesée des âmes
Néons
La lumière en face de la lumière du monde. Enfin.

 

error: Le contenu est protégé. Veuillez m\'envoyer un message via le formulaire de contact.