Menu

1st July 1916 / A tragic routine

Jean-Michel Héniquez
« 1st July 1916 / A tragic routine »
2010
Vidéo, poches à perfusion, sang, sacs de sable, terre

6m × 3m
Installation à l’Espace Camille Claudel – Amiens (80)
Du 25 septembre au 3 Octobre 2010


Le contexte de l’œuvre présentée ici est celui de la Première Guerre Mondiale et plus particulièrement la bataille de la Somme.
L’offensive du 1er juillet 1916 est précédée par une intense préparation d’artillerie. Les Alliés sont persuadés d’avoir liquidé toute résistance du côté ennemi. C’est au point que le général en chef britannique, soucieux d’épargner à ses hommes une fatigue inutile, leur recommande de monter à l’attaque en ordre de parade et non pas en courant !
Dans les faits, les Allemands ont résisté aux bombardements et attendent l’assaut de pied ferme. La plupart des soldats anglais sont quant à eux des engagés volontaires qui n’ont aucune expérience du feu. Dès les premières minutes, ils succombent en grand nombre dans les barbelés qui séparent les ennemis.
Le 1er jour de l’offensive, on compte 60.000 pertes du côté britannique, dont 20.000 tués. Les Allemands essuient de leur côté quelque 20.000 pertes. En ce jour le plus meurtrier de toute la Grande Guerre, la fine fleur de la jeunesse britannique, issue des milieux aristocratiques autant que populaires, a perdu la vie.

Cette installation souhaite rendre visible la mémoire collective. Elle se veut une métaphore des vagues successives de soldats ainsi que de leur éternel retour au front. S’appuyant sur le symbole qu’est le coquelicot assimilé aux soldats tombés, elle illustre les pertes sanglantes des combattants en présence.      

 

                               

error: Le contenu est protégé. Veuillez m\'envoyer un message via le formulaire de contact.